Congés et arrêts

Disponibilité

Pour effectuer des travaux de recherche aidés d’une bourse, faire de l’humanitaire, ou tout autre parenthèse dans le cursus de l’internat classique, la “disponibilité” est une solution – non rémunérée évidemment !

Pour y prétendre, il faut envoyer une lettre de motivation en recommandé avec accusé de réception au Bureau des Internes à la Rue Brochier (Coordonnées).

  • Pour le choix de novembre, avant le 15 aout
  • Pour le choix de mai, avant le 01 février

Congé spécial de mariage

Vous ne verrez plus jamais le mariage de la même façon ! 5 jours supplémentaires de congés sont accordés en cas de mariage.
La demande de ces jours se fait de la même façon que pour des congés classiques. Il est préférable de fournir un justificatif, même a posteriori ! A noter qu’il n’est pas précisé que ces jours ne sont pas cumulables pour ceux qui se marieraient chaque année… (!)

Congés maternité

La grossesse doit être déclarée à la Sécurité Sociale qui délivre à la “future moman” un justificatif. La sécu indique également la date du congé maternité et tout cela est à faire parvenir aux Affaires Médicales.
Au début du congé, prendre contact avec le service de mandatement APHM pour demander une attestation de salaire (à quelques bureaux du Bureau des Internes à la Rue Brochier). En effet, durant le congé celui-ci suspend le paiement du salaire de l’interne et c’est la sécurité sociale qui prend le relai sur la foi d’une attestation de l’employeur (AP-HM).
L’interne doit ensuite fournir aux Affaires Médicales les bordereaux de paiement des indemnités journalières versées par la sécu afin de percevoir la somme complémentaire pour atteindre le montant du salaire habituel. En effet, l’interne ne perd pas d’argent par rapport à son salaire habituel, c’est juste que celui-ci est versé différemment.
(NB : La Sécu se base sur les 3 derniers mois de salaires pour calculer le versement pendant le congé maternité… à bon entendeur…!)

Congés paternité

A prendre dans les 4 mois après la naissance (ou avant !), ils représentent 11 jours consécutifs (même s’il y a un week-end au milieu), il faut envoyer une lettre signée par le chef de service sur laquelle on demande à prendre ces congés et l’envoyer au Bureau des Internes de la Rue Brochier avec un préavis de 1 mois. Ils sont indemnisés comme le congé maternité, par la Sécurité sociale.

Les “3 jours naissance”

A prendre dans les quelques jours après la naissance, il faut envoyer une feuille de demande de congés comme celle des congés annuels mais préciser que ce sont les “3 jours naissance” (ils sont offerts par l’employeur, l’APHM).

Arrêt de travail pour maladie

Les deux premiers volets du document d’arrêt de travail sont à renvoyer à la Sécurité Sociale dans les 48h impérativement !
Le troisième volet est à renvoyer à la Rue Brochier en vérifiant que les dates soient bien lisibles !
Ensuite comme pour le congé maternité, signaler au service du mandatement l’arrêt de travail. Une attestation patronale est à renvoyer à la sécu
En cas de prolongation de l’arrêt de travail, faire suivre l’information au mandatement et à la Rue Brochier.
Si il n’y a pas de prolongation, une attestation de fin d’arrêt de travail est à fournir afin que les paiements reprennent comme avant.

Deuil

Il n’y a rien de prévu dans les statuts de l’interne. Toutefois, avec l’accord du chef de service, l’interne peut s’absenter (jusqu’à quelque jours si il doit se déplacer loin), les Affaire Médicales se réservant le droit d’accorder “gracieusement” ces jours.

  • Vous pouvez utiliser ces tags HTML: <a> <abbr> <acronym> <b> <blockquote> <cite> <code> <del> <em> <i> <q> <s> <strike> <strong>

    This blog is kept spam free by WP-SpamFree.

Haut de page